Gabriel de Richaud, 06.58.24.52.74. Paris - Clermont-Ferrand

DIRECTION

Depuis 2017 / Direction de la Maison des Écritures et des Écritures Transmédias (M.E.E.T.) Hypolipo.

http://hypolipo.com

2006-2015 / Direction artistique de la compagnie Dédale et de l'école Au Fil des Regards. 

2008-2011 / Direction du théâtre de la ville de Volvic. 

2008-2010 / Co-direction du festival Les Actuelles, les TAPS- Strasbourg. 

 

SEMEUR D'IDÉES

 Dans le cadre des différentes directions d'établissements culturels (ou artistiques) dont Gabriel a eu la charge, un certain nombre de projets dont il est directement l'initiateur sont encore en activité aujourd'hui . 

 

                             En tant que directeur de la programmation du théâtre de Volvic (2008-2011), il a créé le festival jeune public À LA SOURCE.

Seul festival en France, à notre connaissance, qui, dans son concept, propose à une compagnie d'expérience de jouer l'intégralité de son répertoire. Les enfants voient, au fur et à mesure des spectacles, le cheminement artistique des membres de la compagnie et comment le travail évolue. Ce festival À LA SOURCE est toujours en vigueur à ce jour à Volvic. 

                                     En 2012, il a sollicité la ville de Pont-du-Château (ses élus, ses enseignants, son service culturel) afin de réaliser une école du jeune spectateur. Cette école, contrairement à beaucoup d'écoles du spectateurs ne visait pas une seule pratique du théâtre mais avait l'ambition d'initier les enfants à la plupart des métiers du spectacle vivant.

Avec une équipe motivée et hors norme (Catherine Reverseau pour la lumière, Yolande Barakrok pour la scénographie, Nathalie Cau pour la dramaturgie, Guillaume Bequet pour le son, Olivia Chastel pour la production, Isabelle Mandard pour la construction et la fabrication des marionnettes et accessoires, Patrick Gay-Bellile pour la manipulation de marionnettes, Laurence Cazaux, Chloé Bégou et Roxanna Carrara pour le jeu, Julie Carles pour la musique, et tant d'autres intervenants pour la mise en scène, l'écriture, le jeu d'acteur, la danse, le maping, etc,...) il a créé des parcours pédagogiques tout à fait spécifiques ; et, grâce au financement de la ville, de la DRAC Auvergne, du Conseil Départemental (63) des écoles et du rectorat, l'encadrement a été au minimum de 2 à 4 intervenants par séance, afin de garantir à chaque enfant un accès réel à la pratique. 

Sur une proposition de Nathalie Cau, ces parcours se sont étendus aux classes maternelles, avec des parcours très personnalisés selon les classes. Au total, sept classes par année (trois de maternelles, trois élémentaires et une classe de collège) durant trois ans ont bénéficié de ce dispositif et de cet accompagnement pédagogique si singulier que Gabriel a baptisé AU FIL DES REGARDS. 

        Aujourd'hui, cette école existe encore dans la ville de Pont-du-Château sous un autre nom et pour le bonheur certain des petits castel-pontins.